Le recyclage

LES LAMPES

Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elleslogo-poubelle-barree portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dans le conteneur à verre.

tri-ampoules

Où déposer vos lampes usagées ?

  •  Déposez vos lampes en déchèterie (ouverture mardi et samedi),
  •  Rapportez vos lampes en magasin : tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc.).Voir les points de collecte les plus proches de chez vous.

Que deviennent vos lampes usagées ?
Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France. La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.

Les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids :

  • Le verre (88%) est la matière recyclable la plus importante. Il constitue l’essentiel du poids des lampes. Le verre des tubes fluorescents usagés permet de fabriquer des tubes fluorescents neufs. Le verre des lampes usagées permet de fabriquer des abrasifs, des isolants pour le bâtiment…
  •  Les métaux (5%) comme le fer, l’aluminium, le cuivre composant notamment les contacts et culots de lampes sont réutilisés dans les filières de fabrication de divers produits neufs.
  • Les plastiques (4%) ne sont pas recyclés à ce jour. Les volumes en jeu sont insuffisants pour la mise en place d’une filière économiquement viable. Ils font souvent l’objet d’une valorisation énergétique (production d’énergie) par incinération.
  • Les poudres fluorescentes (3%) recouvrant l’intérieur des tubes fluorescents et des lampes basse consommation sont recyclées pour en extraire les terres rares qui les composent.
  • Le mercure (0,005%), présent en infime quantité, est contenu dans les poudres fluorescentes. Il est isolé pour être stocké de façon hermétique dans un lieu de stockage sécurisé (CSDU).

Pour en savoir plus sur le recyclage des lampes, cliquez ici.

.

logo-bandeau-ampoules


LE COMPOSTAGE

Le compost est le résultat du recyclage naturel des matières organiques ; leur décomposition forme ainsi de l’humus (terre obtenue par la décomposition des végétaux) pouvant servir de nourriture aux plantes…

logo-composteurAide au compostage  :

Afin d’encourager la réduction des ordures ménagères à collecter et à traiter, la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain apporte son soutien financier aux particuliers qui font l’acquisition d’un composteur individuel (vendu dans divers magasins : outillage, jardinerie…).

Un remboursement partiel du composteur soit 70% d’un montant plafonné à 65,00 € TTC est effectué par la C.C.P.A. au vue de la facture nominative, d’un document prouvant la domiciliation et d’un relevé d’identité bancaire. A envoyer par courrier à l’adresse suivante :

Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain
143 rue du Château
01150 CHAZEY SUR AIN

La déchèterie

LES HORAIRES

Une déchèterie est à la disposition de toute personne habitante sur Saint-Vulbas, Route de Loyettes :

Mardi de 15h à 17h

Samedi de 8h à 11h30

Il est préférable de vous munir d’un justificatif de domicile, dans le cas d’un contrôle.


LES DÉCHETS COLLECTES

Vous pouvez apporter :

– Des encombrants (matelas, chaises, objets en plastique…)
– Des déchets verts
– Des cartons
– De la ferraille
– Des D.E.E.E. (déchets d’équipements électriques et électroniques)
– Des radiographies
– Des ampoules et néons*
– Des piles et batteries
– De l’huile de vidange
– De l’huile de friture
– Des pots et aérosols de peinture

Des mémos-tri sont disponibles sur simple demande à la mairie.

Le fibro-ciment (amiante) est uniquement collecté par les déchèteries d’Ambérieu-en-Bugey, Lagnieu et Meximieux.


ACCÈS AUX DECHETERIES COMMUNAUTAIRES

Vous avez également libre accès aux déchèteries d’Ambérieu-en-Bugey, Meximieux, Lagnieu, Loyettes et Villebois, sous réserve d’inscription sur le site de la Communauté Communes de la Plaine de l’Ain.

Les encombrants

Le ramassage des encombrants a lieu chaque dernier lundi du mois, sur inscription en mairie. Inscrivez-vous ici par mail !

Clôture des inscriptions Date de ramassage
24 janvier 28 janvier
21 février 25 février
21 mars 25 mars
25 avril 29 avril
23 mai 27 mai
20 juin 24 juin
25 juillet 29 juillet
22 août 26 août
26 septembre 30 septembre
24 octobre 28 octobre
21 novembre 25 novembre
19 décembre 23 décembre

Ces encombrants devront être déposés la veille au soir à l’extérieur de votre propriété, à l’emplacement des poubelles.

Attention, ne seront pas pris :

-les bouteilles de gaz,
-les déchets végétaux,
-les produits chimiques,
-les plaques de fibrociment,
-les gravats,
-les liquides inflammables.

La nature

LA LUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE

Le frelon asiatique est aujourd’hui présent sur la quasi-totalité du territoire français. Il est source de difficultés du fait de sa présence dans les zones urbanisées, mais également d’un point de vue environnemental, par la prédation qu’il exerce sur certaines espèces et notamment l’abeille domestique.

photo-frelon-asiatique

Le dispositif de surveillance régionale
Un dispositif régional de surveillance et de lutte, assuré conjointement par l’Organisme à Vocation Sanitaire animal et végétal (FRGDSi et FREDONii) a été mis en place et décliné au niveau départemental.
Aucun dispositif de piégeage sélectif et efficace n’ayant encore été mis au point, la lutte consiste principalement à repérer et détruire les nids. Elle contribue ainsi à maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable et à garantir la sécurité des populations.

A ce titre, toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique sur une zone est invitée à en faire le signalement en utilisant les coordonnées ci-dessous :
GDS 01 : 04 74 25 09 91 / gds01@cmre.fr
FREDON : 04 74 45 56 56 / fdgdon01@ma01.fr

Merci de votre contribution au signalement de nouveaux cas éventuels !

Sources : Dr Prémila CONSTANTIN, Vétérinaire pour la section apicole GDS Rhône-Alpes

iFRGDS : Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire
iiFREDON : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles


L’APICULTURE

La déclaration de ruches est une obligation annuelle pour tout apiculteur, dès la première colonie d’abeilles détenue. Elle participe à :

  • La gestion sanitaire des colonies d’abeilles,
  • La connaissance de l’évolution du cheptel apicole,
  • La mobilisation d’aides européennes pour la filière apicole française,

photo-apiculture

Elle doit être réalisée chaque année, entre le 1er septembre et le 31 décembre. Toutes les colonies sont à déclarer, qu’elles soient en ruches, en ruchettes ou ruchettes de fécondation.
Une procédure simplifiée de déclaration en ligne a été mise en place sur le site : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/ .

En cas de besoin, contactez le service d’assistance aux déclarants :
– Mail : assistance.declaration.ruches@agriculture.gouv.fr
– Téléphone : 01 49 55 82 22


LA LUTTE CONTRE L’AMBROISIE

Le pollen d’Ambroisie (Ambrosia artemisiifolia) est à l’origine de fortes réactions allergiques.
La vallée du Rhône et les plaines d’Auvergne-Rhône-Alpes subissent l’invasion de cette plante, qui se développe sur tous les milieux, dès que la concurrence végétale est réduite.

photo-ambroisie-2

Un important problème de santé publique dans l’Ain et ses territoires :

Les pollens d’ambroisie, très facilement déplacés par le vent, présentent un fort potentiel allergisant. Ils sont émis par la plante de début août jusqu’au mois d’octobre.

L’arrivée d’un allergène dans l’air, tel que ce pollen, s’accompagne, dans un premier temps d’une phase de sensibilisation, le système immunitaire des personnes exposées devient capable de reconnaître ce pollen.

Une fois, sensibilisée, la population est disponible, en cas d’exposition, pour les manifestations symptomatiques de l’allergique : rhinite, écoulement nasal, trachéite, toux, conjonctivite et quelques fois urticaire ou eczéma. Cette réaction peut conduire à un processus inflammatoire chronique allant jusqu’à l’apparition et l’aggravation de l’asthme. Ces symptômes sont d’autant plus importants que la quantité de pollens dans l’air est forte.

Par exemple, en plaine de l’Ain, une personne sur 5, est allergique à l’ambroisie (21%, ce pourcentage a doublé en 10 ans) alors qu’il n’y a qu’une personne sur 10, allergique à ce pollen sur les territoires moins infestés. Dans l’Ain, ce sont 380 000 personnes exposées plus de 20 jours à un risque allergique ambroisie important (3,6 millions de personnes sur l’ex-région Rhône-Alpes).

photo-ambroisie-1

Les communes et les communautés de communes, au centre de la lutte, désignent des référants et animateurs ambroisie chargés de faire le repérage de terrain et de veiller à la bonne destruction de l’ambroisie par les propriétaires et occupants des terrains. A Saint-Vulbas, notre référant ambroisie est Jean-Louis GREAU.

Si à la belle saison, vous croisez des plants d’ambroisie, arrachez-les. Si cela n’est pas possible, alertez la mairie, utilisez la plateforme “Signalement Ambroisie” http://www.signalement-ambroisie.fr/ ou appelez le numéro local : 0 972 376 888.

 

 

La collecte des déchets

.LES PLANNING DES COLLECTES

Ils sont disponibles en mairie, pendant les jours et heures d’ouverture aux publics.

fiche-tri



COMMANDER OU CHANGER MON BAC

Le numéro vert 0.800.35.30.25 de Plastic Omnium (appel gratuit depuis un poste fixe) est à votre disposition pour :

  •  commander, échanger ou remplacer un bac
  •  effectuer une maintenance sur votre bac (ex : couvercle cassé)
  •  signaler le vol de votre bac
  •  signaler votre départ ou arrivée lors d’un déménagement
  • signaler une erreur dans vos coordonnées (nom ou adresse)
  •  demander votre code d’accès personnel Internet

.


TAXE INCITATIVE DES DÉCHETS

La TiEOM (cotisation ordures ménagères) sur notre feuille de TAXE FONCIÈRE, cumule deux montants :
– Le premier dépendant de la base de taxe foncière de chaque bien immobilier, multiplié par le taux commun de 5,28 % (il s’agit de la part fixe).

– Le second dépendant du nombre de fois où le bac est collecté (il s’agit de la part incitative).

Plus de détails sur le site de Communauté de Commune de la Plaine de l’Ain, en cliquant ici.